20 septembre 2017

Migrants : viol collectif sur une écolière


La police bavaroise a appréhendé trois réfugiés d’origine afghane qui ont guetté et violé une écolière de 16 ans dans l'arrondissement de Munich.

Pourquoi la liberté d’expression est un conte de fées

 La liberté d'expression fait partie des nobles principes dont se prévalent les régimes qui se disent “civilisés” et se prétendent “démocratiques”. Pour l'idéologie libérale, les choses sont simples. Comme nous sommes libres et égaux, nous jouissons tous de la possibilité de nous exprimer comme nous l'entendons. Attachée à notre nature, cette liberté inaliénable serait à la portée de tous. Dans ce monde idéal où les libertés n'attendent que l'initiative individuelle pour s'accomplir, où chaque individu est un Robinson en attente d'une île déserte pour y bâtir un monde à son image, chacun serait libre de s'exprimer en toutes circonstances.

Les trois phases de la réaction aux menaces existentielles : action, tromperie et désespoir


J’ai toujours été fasciné par la façon dont la conscience des gens contre les menaces collectives devient floue et disparaît à mesure que la menace se rapproche. Regardez, ici, le concept de « Peak Oil » tel qu’il apparaît sur « Google Trends ». Vous voyez comment l’intérêt a diminué à presque rien après avoir été très populaire au début du XXIe siècle :

 
Nous obtenons des résultats similaires pour le réchauffement climatique :
 

Il y a beaucoup d’autres exemples, un classique porte sur l’étude de 1972 intitulée Les limites de la croissance, qui a été oubliée au fur et à mesure que la menace décrite est devenue plus proche dans le temps. Donc, si vous pensez à cela, c’est un poil énervant : la terre deviendrait plus chaude et les gens s’en inquiètent moins ? Même chose à propos du pétrole ; plus nous en utilisons, moins il y en a ; comment les gens peuvent-ils s’inquiéter de moins en moins du problème ? Folie, en effet.

Après des prises de tête considérables, j’ai proposé une explication que j’ai décrite dans un article précédent comme « le dilemme du campeur ». C’est un modèle simple composé de deux campeurs essayant d’adopter la meilleure stratégie pour éviter d’être mangés par les ours. Ici, permettez-moi de reproposer le dilemme du campeur sous une forme plus générale que j’appelle ici, « Les trois phases de la réaction aux menaces existentielles » (en fait, quatre phases, mais la « phase 0 » n’est pas importante)
  • Phase 0 – Aucun danger perçu : pas d’action. Le problème n’est pas reconnu, donc rien n’est fait à ce sujet.
  • Phase 1 – Faible danger perçu : action collective. La menace est perçue comme existante, mais seuls des ajustements mineurs sont nécessaires pour éviter les dommages. L’accent est mis pour que tout le monde fasse sa part.
  • Phase 2 – Risque élevé perçu : tromperie. La menace commence à être perçue (mais pas par tous) comme grave et implique des sacrifices considérables. L’objectif pour ceux qui comprennent la situation, et pour les élites en particulier, est de s’assurer que le fardeau retombe sur les épaules de quelqu’un d’autre. Cela peut impliquer le déni, le floutage et le transfert de culpabilité.
  • Phase 3 – Risque très élevé perçu : Action désespérée en urgence. La menace devient si évidente que tout le monde comprend que la société se trouve au bord de la falaise de Sénèque et que même les élites ne survivront pas à l’effondrement. La tromperie est abandonnée alors que des tentatives désespérées de la dernière chance sont mises en place pour éviter la falaise.
Essayons d’appliquer ces considérations aux menaces actuelles, par exemple le "réchauffement climatique". C’est devenu une menace connue dans les années 1970 et, à l’époque, elle ne semblait pas être le problème terrible qu’elle est devenue aujourd’hui. La « phase 1 » impliquait des propositions telles que des fenêtres à double vitrage, des ampoules à faible consommation, des voitures plus petites et autres expédients. Une grande partie du mouvement environnemental mondial vit toujours dans la première phase : ils pensent qu’il suffira d’expliquer aux gens quel est le problème et de convaincre tout le monde de faire de petits sacrifices. Ensuite, le problème sera résolu.

Mais la « phase 2 » est dépassée depuis longtemps et le problème a gagné de la force. L’administration Trump est un exemple clair de la tentative de tromper le public au sujet du réchauffement climatique en faisant taire les médias et par un effort général de floutage et de tromperie. Les élites, à ce stade, semblent croire que la survie est possible pour ceux qui ont l’air conditionné et leurs manoirs sur la colline. Les autres rôtiront ou se noieront, mais, selon les élites, cela réduira les émissions et tout ira bien pour les survivants.

Certaines personnes se sont déjà déplacées à la « phase 3 », avec le concept de « point de basculement » du climat qui pousse la planète dans un état où il n’est pas sûr que quiconque puisse survivre. Ce concept n’a pas encore fait de progrès chez les élites. Mais, une fois qu’elles vont découvrir que la menace est existentielle non seulement pour les pauvres, mais pour tout le monde, elles vont devoir mettre le paquet et lancer une tentative extrême et désespérée pour réparer le système climatique. Attendez-vous à ce que la géo-ingénierie devienne populaire !

En tant qu’exercice, nous pouvons également appliquer le concept de « trois phases » à l’épuisement du pétrole. Ici, nous sommes plus clairement dans la « phase 2 ». Les élites s’engagent à rassembler les ressources pétrolières restantes, tout en niant le problème et en réorientant la colère du public contre des groupes ethniques, politiques et religieux spécifiques. La troisième phase pourrait prendre la forme d’une ruée désespérée vers l’énergie nucléaire.

Je sais que tout cela est un peu cynique (beaucoup), mais ce modèle me semble logique et il nous fournit un modèle de travail pour ce qui se passe et pourquoi. Alors, en supposant que ce soit un bon modèle, que devons-nous faire pour éviter le pire ? C’est ce dont nous devrions discuter. Quelqu’un a-t-il des idées ?

Ugo Bardi


Note du Saker Francophone 

Pour Google Trends, il y a certainement aussi des effets de cycle qui vont de paire avec ceux de la population. Les gens qui se posent le plus de questions sont ceux qui en ont le temps, les retraités entre autres. Le sujet a dû être lié à un ensemble d'incitations télévisuelles, des livres, etc.,... qui ont circulé dans les médias ciblant cette population. Quinze ans après, ces gens ont bien vieilli, se sont fait leur idée alors que la nouvelle génération, infantilisée en masse, est tenue à l'écart de ces questions systémiques, plus occupée à compter les morts des multiples attentats ou à faire des selfies. On peut aussi tabler sur une lassitude car le sujet du Peak Oil n'est toujours pas tranché. Les pétrole de schiste américains semblaient limités, prêts à mourir sous le poids des dettes mais les acteurs sont toujours là. Il n'y a pas et il n'y aura pas de situation claire avant longtemps, sauf rupture, car de nombreux éléments entrent en ligne de compte comme la population, sa capacité à consommer, le chômage, la dette... Et encore une fois, on peut appliquer ce modèle à autre chose que le réchauffement changement climatique.


Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone
 
NB : Le "réchauffement climatique" n'est qu'une théorie, qui n'est toujours pas démontrée, il faudrait plutôt parler de "changements climatiques".

La principale menace en 1970 était l'augmentation du coût de l'énergie, d'où des mesures pour l'économiser.

Une des plus grosse menace pour la vie n'a jamais été le CO2, mais la pollution industrielle, et tous les gouvernements évitent le sujet ! Normal, les multinationales n'ont rien à gagner à la combattre, bien au contraire.

Bruxelles : tuberculose et de gale parmi les migrants



Environ 100 à 150 agents de police ont couru le risque d’infection par la tuberculose ou la gale lors des actions menées au parc Maximilien, près de la gare du Nord à Bruxelles, a indiqué mardi le syndicat de police ACOD (CGSP) à l’agence Belga, confirmant les informations du journal Het Nieuwsblad. Aucun cas n’a cependant été signalé par les agents.

Pourquoi l’accès à vos dépôts bancaires, épargnes et capital retraite devient difficile ?


Les dépôts bancaires servent de base à l’activité bancaire classique. Réserves fractionnaires et autres créations monétaires bancaires privées vont prendre appui dessus. Qu’une part importante des clients retire ses dépôts et la banque s’écroule. Il est donc indispensable qu’on y touche le moins possible, spécialement quand votre confiance s’évapore…. Cela explique pourquoi, les « autorités » de toutes sortes légifèrent pour réduire l’accès au cash (argent physique), aux comptes épargnes, et même aux comptes courants!

Absurdité : On veut construire un aéroport à Nantes et on privatise les autres…


Alors que l’on veut construire à grands coups de milliards d’euros un énorme aéroport à Nantes avec les sous du con-tribuable, on revend en les privatisant ceux déjà existant comme à Toulouse ou Lyon.

En clair, on socialise les coûts de construction avec l’argent du peuple, puis on vend le tout une misère au privé, en privatisant les bénéfices et les gains.

Toys’R’Us en faillite


Comme de très nombreux magasins et commerces traditionnels qui ne réussissent pas à s’adapter à la révolution Amazon Prime (le service de livraison dès le lendemain), le géant américain du jouet Toys’R’Us s’est retrouvé déstabilisé par le commerce en ligne…

USA : le chômage est officiellement au plus bas... L’immense mensonge qu’il faut dénoncer !


Classiquement, en économie, il y a un lien évident entre le taux de chômage et l’inflation.
L’inflation, c’est l’augmentation généralisée du niveau des prix.
L’inflation augmente durablement dans deux cas et uniquement dans deux cas

Soit parce que la demande augmente, soit parce que la perte de confiance dans la monnaie est généralisée. C’est ce qu’il se passe quand une monnaie s’effondre comme en Argentine en 2001, au Zimbabwe ou dans la république allemande de Weimar.

La Chine envisage un nouvel ordre mondial s’appuyant sur un marché du pétrole soutenu par l’or


La Chine devrait prochainement lancer un contrat à terme sur le pétrole brut, évalué en yuan et convertible en or, une initiative que les analystes présentent comme pouvant transformer ce secteur.

Etude : l’inflammation induite par les vaccins provoque une épidémie d’obésité

Commentaires de Health Impact News

L’obésité infantile constitue aujourd’hui une raison qui autorise l’Etat à enlever les enfants à leurs parents. Les autorités considèrent que si un enfant est obèse, la faute est à rechercher chez les parents qui n’auraient pas été capables de nourrir convenablement leur enfant. On suppose que l’obésité infantile résulte d’un régime alimentaire. Nous savons cependant tous que les enfants sont différents en matière de poids et de nourriture. Certains enfants peuvent se nourrir très mal (malbouffe) la plupart du temps et ne jamais prendre de poids, alors que certains enfants peuvent suivre un régime alimentaire sain et bio et prendre des kilos.

Changements terrestres - Août 2017

Scènes de désolation après le séisme au Mexique qui a fait au moins 248 morts

Un violent séisme a frappé le Mexique le 19 septembre. D'abord évalué comme un tremblement de terre de magnitude 7,4 sur l'échelle de Richter, son ampleur a ensuite été abaissée à 7,1. Les dégâts qu'il a provoqués n'en demeurent pas moins importants, et le bilan humain provisoire s'élève à 248 morts.

19 septembre 2017

Macron au microscope



Nous nous sommes permis d’emprunter cette interview de Pierre-André Taguieff, par Alexandre Devecchio de Figaro-Vox, le 15 septembre 2017 parce que l’appréciation de Taguieff nous semble correspondre à une analyse tout à fait raisonnable et développée par un regard critique et extrêmement ferme, avec des jugements tranchants qui correspondent parfaitement à l’événement de Macron devenu président.

-


Pourquoi le gouvernement veut faire taire les militaires ?


Dans une tribune publiée sur Boulevard Voltaire, onze généraux alertent sur le droit de l'expression des militaires menacé par l'exécutif.

Après la démission du chef d’état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers et la polémique qui s'en est suivie, les militaires ne sont pas prêts à se taire. Dans une tribune publiée sur Boulevard Voltaire, onze généraux fustigent l'exécutif et déclarent que leur liberté d'expression est remise en cause.

Zemmour : "L'improbable alliance entre Israël et l'Arabie Saoudite"

La crise au Venezuela en dix minutes

Jovanovic

Baisse de température à Paris, Tamise gelée...


Une nouvelle période de glaciation s'annonce : au cours des prochaines années, les températures moyennes risquent de baisser de quelques degrés dans plusieurs villes européennes. Le Royaume-Uni doit se préparer à des décennies d'hivers rigoureux, lit-on dans le Mirror.

Campements de migrants, campus fermé : que se passe-t-il vraiment à l'université de Reims ?


Que s'est-il passé sur le campus Croix Rouge de l'université de Reims le 18 septembre ? Dans une certaine confusion, l'installation d'une quarantaine de migrants sur le site a provoqué la fermeture temporaire du campus. RT France s'est rendu sur place pour suivre de près l'évolution de la situation.

Géoclimat


Harvey nous indique que les choses s’accélèrent, mais nous sommes loin encore du climax.

Le géoclimat tue peu. L’homme est résilient. Mais ce qui s’en ensuit tue effroyablement et détruit les civilisations. Comprendre qu’il ne se passera rien serait une grave erreur. Va falloir être sérieux mes mignons si vous voulez survivre, si vous voulez que vos enfants survivent, si vous voulez que votre société survive.
 
PDC

Une centaine de caravanes repoussées par la population

La mobilisation de la population a été immédiate. Les gens du voyage ont fait demi-tour.
Ce dimanche soir, vers 19 h 30, une centaine de caravanes qui venaient de quitter Prémesques ont tenté de s’installer à Frelinghien. Face aux élus, aux habitants (une centaine), et aux tracteurs, ils ont finalement fait demi-tour.

Sous nos yeux

L'ouragan Maria, réévalué en cyclone «potentiellement catastrophique», se dirige vers la Guadeloupe

Deux semaines après l’ouragan Irma, l'un des plus puissants jamais enregistrés dans l'océan Atlantique, l'ouragan Maria, réévalué en cyclone «potentiellement catastrophique», se dirige vers la Guadeloupe après avoir touché la Martinique et la Dominique. Le Premier ministre dominicain a déjà vu la toiture de sa maison emportée par le vent.

Sortir du non-dit c’est faire un choix, et choisir c’est renoncer


Je reçois régulièrement la newsletter d’une amie professeur de Philosophie vivant au Canada. Dans sa dernière publication, elle faisait remarquer à quel point le traitement des Nazis et des Musulmans était dissymétrique dans l’esprit du public moderne et ce que cela révélait à notre propos.